Neohumanisme

img-theme

Le Neohumanisme

Le Néohumanisme est la pratique de l’amour pour toutes les créatures de l’univers. C’est l’esprit d’humanisme élargi à tous, le Néohumanisme est l’élévation de l’humanisme vers l’universalisme.

Lorsque le sentiment d’humanisme sous jacent est étendu à toute chose animée ou inanimée de cet univers c’est ce que j’appelle le Néohumanisme. Ce Néohumanisme élèvera l’humanisme à l’universalisme, le culte de l’amour pour toutes les créatures de cet univers.

Prabhat Ranjan Sarkar

En tant qu’être humain, nous possédons l’intellect et l’instinct. L’intellect peut être utilisé sentimentalement que rationnellement. Si il est utilisé sentimentalement, il conduit au dogme, alors que s’il est utilisé rationnellement, il conduit à la dévotion.

Sentiment is intellect minus rationality. It allows the mind to be attracted to whatever it wants, without any regard for the consequences. It is based on selfish pleasure, and therefore is dangerous to oneself as well as to the society.

Le sentiment est l’intellect dépourvu de rationalité. Il conduit l’esprit à être attiré par tout ce qu’il veut. Sans aucun discernement. Il est basé sur le plaisir personnel et, est par conséquent aussi dangereux pour l’individu que pour la société.

Le sentiment conduit au dogme. Le dogme est une idée établie dépourvue de logique. C’est une idée préconçue qui freine l’élévation spontanée de l’intellect humain «c’est ainsi qu’il donne lieu à la superstition, à l’oppression et à la pseudo-spiritualité». A cause du dogme, 10 à 20 pourcent de l’intellect humain ne pourra pas être utilisé convenablement. L’intellect humain doit être libéré de toute sorte d’asservissement, de toute sorte de dogme.

La rationalité par contre est la capacité de discriminer le bon du mauvais, ce qui doit être fait de ce qui ne doit pas l’être. La rationalité est une importante faculté que l’on ne rencontre que chez les êtres humains. La rationalité donne lieu à la dévotion. Le sentiment dévotionnel est le sentiment le plus élevé. Il est le trésor le plus précieux de l’humanité. Il adoucit et renforce le cœur et conduit à l’expansion mentale, parce qu’il n’est pas un sentiment limité et, transforme le sens de l’existence mondaine jusqu’au degré spirituel suprême.

La dévotion doit être acceptée comme étant la plus haute mission de la vie. Elle doit conduire l’humanité vers l’étape de la subtilité définitive. Entrainant la personne dans l’état de félicité suprême, transformant le cœur désertique en un oasis.

Prabhat Ranjan Sarkar

«La dévotion est une affaire purement interne». Elle transcende tous les liens et toutes les limitations. Il ya trois principaux types de sentiments étroits:

Le premier s’appelle le géo-sentiment. Il est un sentiment que l’on manifeste pour un endroit déterminé et, a conduit à d’innombrables conflits tribaux et nationalistes dans le passé.

Le second type de sentiment est le socio-sentiment, c’est une tendance sentimentale pour un groupe particulier. Dans sa forme la plus limitée, il est le sentiment que chacun exprime envers sa famille directe. Sa forme la plus étendue est le sentiment pour l’ensemble de l’humanité.

Le troisième sentiment est le sentiment humain : l’humanisme. En réalité, il peut nous sembler noble en surface, mais il a deux défauts majeurs : premièrement, il donner lieu au pseudo-humanisme par la déception et l’imposition d’une pseudo-culture et, deuxièmement, il n’englobe pas les animaux et les plantes. Il n’est donc pas une source pérenne d’inspiration et peut conduire à des conflits à la fois intra et inter créatures.

De fait, tous ces trois types de sentiments limités ont divisé et engendré des conflits sur la terre. Dans la marche vers le progrès chacun doit pouvoir les dompter.

Le géo-sentiment peut être dominé par les études, la rationalité et la conscience (viveka). Les études se feront à travers la lecture, ainsi que les autres formes de medias éducatifs. Mais, l’information peut provenir d’une mauvaise source ou bien elle peut s’avérer dépassée. Ainsi, elle exige d’être vérifiée et confrontée à la rationalité. La conscience doit donc être utilisée dans le but de pouvoir obtenir une décision logique pour l’action.

Les études et la rationalité sont aussi utilisées pour venir à bout du socio-sentiment. Mais le sens de l’action contre le socio- sentiment est de marcher en avant en suivant un système spirituel et social basé sur le sama-samaj-tattva ou le principe de l’égalité sociale. L’idéal de la promotion du bien-être pour tous. C’est l’effort de « marcher vers la réalité ultime en formant une société libre de toutes inégalités avec tout le monde à l’unisson ». C’est l’antithèse d’atma-sukha-tattva, le principe du plaisir personnel.

Le sentiment humain peut être contrôlé par ce qui précède, de même que par l’entrainement du mental à une vigilance constante. Il est important d’être toujours actif contre l’exploitation, ne jamais recourir ou se compromettre avec toute forme d’hypocrisie.

Selon le Néohumanisme, le but final et suprême est de faire coïncider le noyau existentiel individuel avec le Noyau Existentiel cosmique. Il en résulte que l’ordre existentiel individuel devient un avec le Noyau Contrôleur de l’ordre existentiel de l’Entité Suprême, ce qui sera la plus haute expression de l’humanisme.

Prabhat Ranjan Sarkar

Cela peut se réaliser au moyen des trois étapes suivantes du développement spirituel :

1. La spiritualité en tant que culte (pratique) qui s’accomplit dans les domaines physique, psychique et spirituel.

2. La spiritualité en tant qu’essence qui concerne les domaines psychique et spirituel

3. La spiritualité en tant que mission qui relève uniquement du domaine spirituel.